L'institut Nord-Sud

English

Publications

Aide et taxation : l’Afrique subsaharienne est-elle différente?

Pub Cover

Aide et taxation : l’Afrique subsaharienne est-elle différente?

Publié le 13 mai 2012

Depuis le Consensus de Monterrey en 2002, on met de plus en plus l’accent sur la mobilisation des ressources nationales (MRN) pour atteindre les OMD. Les défis pour la MRN n’égalent nulle part au monde ceux rencontrés en Afrique subsaharienne où les taux d’épargne sont bas, où la dépendance à l’égard de l’aide étrangère est grande et où la capacité de mobiliser des ressources nationales est limitée. En fait, l’aide reçue y excède les revenus fiscaux et représente une part importante des revenus des gouvernements dans plusieurs pays africains. Dans la présente étude, nous nous intéressons à un aspect  spécifique de la MRN, soit la taxation et la mesure dans laquelle elle est affectée par l’aide en Afrique subsaharienne entre 1972 et 2008. Les recherches qui ont été faites indiquent souvent une relation négative entre l’aide et la taxation mais les résultats sont très sensibles à la qualité des données et aux problèmes au niveau des spécifications. Nous sommes revenus sur le lien entre l’aide et la taxation en utilisant des données plus récentes ainsi qu’un nouvel ensemble de données plus détaillé de Keen et Mansour (2009), ce qui nous permet de nous concentrer sur les recettes dont le recouvrement nécessite une plus grande capacité de la part de l’État. En contrôlant les différents déterminants de la taxation, nous avons découvert que l’aide n’a pas une incidence marquée sur la taxation, que ce soit en général ou en Afrique subsaharienne plus spécifiquement. Nos résultats sont solides, quels que soient les spécifications, les périodes et les seuils de l’aide considérés. En nous appuyant sur les conclusions de cinq études de cas sur des pays subsahariens, études qui mettent en lumière un potentiel significatif qui n’est pas exploité dans la région en matière de MRN (Institut Nord-Sud, 2010), nous menant à la conclusion que l’aide pourrait être mieux ciblée pour accroître la MRN.

Auteur: Aniket Bhushan & Yiagadeesen Samy

Télécharger le PDF