L'institut Nord-Sud

English

Publications

Faisabilité d’une taxe sur les transactions de change

Pub Cover

Faisabilité d’une taxe sur les transactions de change

Publié le 5 mars 1999

Il n’existe pas vraiment d’infrastructure officielle pour les marchés des changes. Les opérateurs des principales banques partout dans le monde communiquent directement entre eux ou par l’entremise d’un courtier. En comparaison, l’infrastructure de règlement en devises devient de plus en plus officialisée, centralisée et réglementée. Cette situation est attribuable à la nouvelle technologie, faisant l’objet d’un rendement d’échelle croissant, ainsi qu’à la collaboration entre les services cambistes et les banques centrales qui cherchent à réduire et à éliminer le risque de règlement. Le règlement en devises exige au moins deux paiements, un pour chacune des devises utilisées. On élimine le risque de règlement lorsque ces deux paiements sont mis en correspondance, reliés à la transaction de départ et faits simultanément. La technologie et les institutions actuellement en place pour appuyer cela permettent de déterminer et d’imposer les paiements en devises bruts, quel que soit l’instrument financier utilisé pour la transaction, et quel que soit l’endroit où les parties à cette transaction se trouvent et où les paiements en découlant sont faits.

Auteur: Rodney Schmidt

Télécharger le PDF