L'institut Nord-Sud

English

Publications

La liberté par l’association : évaluer la contribution des associations de policières à la réforme politique sensible au genre en Afrique de l’Ouest

Pub Cover

La liberté par l’association : évaluer la contribution des associations de policières à la réforme politique sensible au genre en Afrique de l’Ouest

Publié le 23 avril 2012

Est-ce que les associations de femmes policières dans des conditions de fragilité appuient ou entravent le processus de réforme? Comment les jeunes peuvent-ils s’engager à améliorer la réforme du secteur de la sécurité?

Deux projets de l’INS portent sur ces questions. Notre recherche sur l’égalité des sexes et la réforme policière porte sur la mesure dans laquelle la participation des femmes aux processus de réformes est un moyen de rendre les institutions de sécurité plus représentatives, démocratiques et efficaces. Il y a d’importantes lacunes quant aux connaissances sur la façon de s’y prendre.

Les recherches antérieures menées par l’INS sur les femmes et les services de police suggèrent que les associations du personnel de la police puissent être des vecteurs importants d’un changement positif dans le secteur de la sécurité. La nouvelle recherche évaluera si les associations de femmes policières appuient le processus de réforme, et plus particulièrement comment elles appuient un processus de réforme qui tient compte de la spécificité des sexes. La recherche portera principalement sur trois sites d’études de cas : le Ghana, le Libéria et la Sierra Leone. De plus, nous rédigerons une synthèse portant sur la façon dont les jeunes hommes et femmes peuvent soutenir le développement de services de sécurité démocratiques.

Auteurs: Jenny Becker avec Caroline Bowah Brown, Aisha Fofana Ibrahim et Akosua Kuranchie

Télécharger le PDF (uniquement disponible en anglais)