L'institut Nord-Sud

English

Publications

Droits de la personne et développement du secteur public

Pub Cover

Droits de la personne et développement du secteur public

Publié le 28 novembre 2008

De plus en plus les gens s’entendent pour dire que les activités de coopération pour le développement doivent promouvoir les droits de la personne, et que les droits de la personne peuvent promouvoir le développement. Plusieurs organismes donateurs, y compris le Canada, ont adopté des politiques concernant les droits de la personne qui orientent leurs activités de coopération pour le développement. Tandis que les agences de développement international ont acquis plusieurs décennies d’expérience autant sur le plan du développement du secteur privé (DSP) comme outil de réduction de la pauvreté que sur le plan des approches fondées sur les droits de la personne pour réduire la pauvreté, les liens entre les deux en ce qui concerne les approches axées sur les droits envers le DSP demeurent plutôt inexploités.

L’étude s’inspire d’une revue de la littérature et d’entrevues auprès d’organismes donateurs sélectionnés de l’OCDE (DFID, ASDI, NORAD), de l’OIT, d’institutions financières (Banque mondiale, SFI, EDC) et d’organisations de la société civile (CARE Canada, Oxfam Grande-Bretagne, Droits et Démocratie), et conclut que les approches à l’égard de la promotion des droits de la personne et du DSP dans les pays en développement sont en évolution. Le document termine en faisant état d’observations sur les implications relativement aux droits de la personne pour les donateurs dans les domaines de la surveillance et de la responsabilité, des possibilités et des contraintes des approches découlant d’un droit rigide et d’un droit souple, et de la cohérence des politiques. Il offre même quelques suggestions concernant le renforcement de la capacité relative aux droits de la personne des organismes donateurs.

Auteurs : Heather Gibb, John Foster, Ann Weston

Télécharger le PDF