L'institut Nord-Sud

English

Publications

Rapport canadien sur le développement 2004

2004

Rapport canadien sur le développement 2004

Publié le 20 novembre 2004

L’investissement dans les pays pauvres: qui en profite?

Dans cette septième édition du Rapport canadien sur le développement (RCD), des experts internationaux examinent de près les effets de l’investissement étranger privé dans les pays les plus pauvres. Cet ouvrage vient expliquer pourquoi l’investissement étranger privé (IEP) et sa relation avec les autres formes de financement du développement (l’aide, la dette extérieure et l’épargne intérieure) ont attiré l’attention dans le contexte du Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique, du consensus de Monterrey, des Objectifs de développement pour le Millénaire et du Pacte mondial de l’ONU.

Le RCD 2004 soulève des questions clés au sujet de l’investissement étranger privé : L’IEP peut-il aider les pays pauvres à finalement échapper au piège de la pauvreté? Va-t-il largement remplacer l’aide extérieure, ou bien peuvent-il contribuer ensemble à amplifier les effets sur la croissance et le développement? Quelles sont les répercussions de l’IEP sur l’environnement, les conflits, les partenariats publics-privés, et les politiques relatives à la privatisation?

Le RCD 2004 renferme trois chapitres qui offrent informations et discussions au sujet des IEP. Le premier, L’investissement étranger privé : fait-il partie du problème ou de la solution?, rédigé par Roy Culpeper, président de l’Institut Nord-Sud, examine en détail les facteurs influant sur les pays les plus démunis, ceux « qui font face aux plus grands besoins en ressources extérieures et aux plus terribles défis de développement ». Le deuxième chapitre, que Matthew Martin a écrit avec Cleo Rose-Innes (tous deux de Development Finance International), a pour titre Les apports de capitaux privés aux pays à faible revenu : leur perception et la réalité. Le dernier chapitre, dont Oswald Mashindano (University of Dar es Salaam) est l’auteur, s’intitule L’investissement étranger privé et les pays les plus démunis : le cas de la Tanzanie, et étudie les bienfaits potentiels de l’IEP pour la population du pays. Un avant-propos rédigé par David Behena, de la Banque de l’Ouganda, introduit avec éloquence ce Rapport canadien sur le développement.

En outre, l’annexe du RCD 2004 présente des statistiques et des analyses actualisées sur les grands indicateurs socio-économiques des pays en développement, et sur les relations liées au commerce que le gouvernement canadien entretient avec ces derniers.

Le RCD 2004 sera un outil de référence très précieux pour les étudiants, les analystes, les responsables des politiques et tous ceux qui s’intéressent au développement et, plus spécialement, à l’investissement étranger privé et à ses ramifications. L’ouvrage est disponible en anglais et en français. L’édition est publiée en anglais et en français.

Prix: $35

ISBN 1-896770-64-9 (aussi disponible en anglais, Canadian Development Report 2004 – ISBN 1-896770-63-0)

Télécharger le PDF

Pour commander le Rapport canadien sur le développement 2004 svp visiter http://www.renoufbooks.com